MARC LÉGER

The Lines exhibition catches hold of points in time, capturing and halting their passing beauty, if only for a moment. These oil landscapes border on the abstract and highlight the lines which, in a subtle or dynamic way, compose and divide space. The artist strips the landscape of the human presence and its action in order to bring out the expressiveness of the lines and colors of the natural elements, the raw essence of the landscapes. In this series that continues to grow and comes in several phases, each piece seizes upon the transience of the Outaouais landscapes and frames them in a moment in time. The series sets the scene for an intimate and personal encounter with the banks of the Great River.

The artist himself has a very personal knowledge of the Outaouais River nourished by his years of sailing and regattas. Born and raised in the Outaouais region, Marc Léger began painting and sculpting at an early age. His passion led him to study at the Ottawa School of Art. The young artist quickly developed a bond with his teachers and mentors John Sadler and Richard Gorman. He feels the need to engage with the matter and feel it flow between his fingers. Marc Léger sees a powerful expressive force in sculpture, but continues to explore other artistic forms: installation, impression, mixed-media, carpentry and graffiti. Slowly, painting has emerged as his expression of choice.

While attending the Ottawa School of Art, Marc Léger took part in numerous group exhibitions. Then, at the end of his studies in the 90’s, he was involved in exhibitions in various galleries, notably the SAW Gallery and the Three Graces Theatre at the Ottawa Arts Court. In order to focus primarily on his family, for more than a decade, the artist turned to carpentry, which allowed him to acquire other perspectives on the manual work and the contact with the textures of the various materials to bring out their possibilities. Observing the work of contemporary artists, he sharpened his perception and deepened his reflection on aesthetics. The past few years have seen him resume painting and sculpting. He held solo exhibitions at the Ottawa Arts Council gallery in 2017 and 2018.

 


L’exposition Lignes saisit des moments pour se les approprier et mettre leur défilé sur pause. Ces paysages à l’huile frôlent l’abstraction et mettent en évidence les lignes qui découpent l’espace de manière parfois forte, parfois plus subtile. L’artiste dépouille le paysage de la présence humaine et de son action afin de faire ressortir l’expressivité des lignes et des couleurs des éléments naturels, de l’essence brute des paysages. Dans cette série qui continue de se développer et se décline pour l’instant en plusieurs phases, chaque œuvre rend compte du mouvement du paysage et capte un instant dans l’espace Outaouais. Ces œuvres invitent à une rencontre personnelle et intime avec les rives de la Grande Rivière.

L’artiste a lui-même une connaissance très personnelle de la rivière des Outaouais nourrie par ses années de voile et de régates. Originaire de l’Outaouais, le peintre et sculpteur Marc Léger aspire à la création depuis son jeune âge. Avec les années, cette passion le conduit à l’École d’art d’Ottawa. Le jeune artiste tisse des liens serrés avec ses professeurs et mentors John Sadler et Richard Gorman. Il éprouve le besoin de toucher le matériel et de sentir le médium entre ses mains. Marc Léger voit dans la sculpture un puissant moyen d’expression tout en explorant plusieurs autres techniques artistiques : l’installation, l’impression, les médias mixtes, la menuiserie et le graffiti. Puis, peu à peu, la peinture devient sa forme d’expression privilégiée.

Au cours de son passage à l’École d’art d’Ottawa, Marc Léger participe à de nombreuses expositions de groupe. Puis, à la fin de ses études dans les années 1990, il expose dans diverses galeries, notamment à la galerie SAW et au Three Graces Theatre à la Cour des arts d’Ottawa. Pendant plus d’une décennie, la vie de famille ayant pris une place primordiale, l’artiste se consacre à la menuiserie, qui lui permet d’acquérir d’autres perspectives sur le travail manuel et le contact avec les textures des divers matériaux pour en faire surgir les possibilités. Au cours de cette période, il observe également le travail d’autres artistes, peaufine son regard et mûrit sa réflexion sur l’art. Depuis quelques années, il revient, avec des assises solides, à ses passions premières, la peinture et la sculpture, et a présenté des expositions en solo en 2017 et en 2018 à la galerie du Conseil des arts d’Ottawa.